SUNDERLAND ET AL-ATTIYAH REMPORTENT LE PREMIER SPRINT, ROMA KO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SUNDERLAND ET AL-ATTIYAH REMPORTENT LE PREMIER SPRINT, ROMA KO

Message  Admin le Dim 4 Jan - 22:09

Connu pour sa vitesse, Sam Sunderland n'a pas déçu lors d'une première spéciale de seulement 175 km en décrochant la première victoire de l'année pour KTM d'un souffle devant la Honda de Paulo Goncalves. Sur une piste rapide et peu piégeuse, Nasser Al-Attiyah s'est pour sa part fait plaisir dans la catégorie auto pour devancer de 22 secondes le local Orlando Terranova. Nani Roma a lui déjà probablement perdu le Dakar 2015.

Malchanceux lors de ses deux premières participations au Dakar avec Honda, Sam Sunderland avait déjà montré une belle pointe de vitesse en remportant la deuxième étape en 2014. Une sensation confirmée dès la première journée entre Buenos Aires et Villa Carlos Paz avec sa seconde victoire sur l'épreuve reine des rallyes. Sur un tracé roulant et sans grande difficulté, l'Anglais a parfaitement exploité les qualités de sa KTM fraichement récupérée et éclipsé son champion de coéquipier Marc Coma qu'il devance de plus d'une minute au premier soir. De quoi revoir à la hausse ses ambitions, même si le pilote de 25 ans sait que la course sera longue et que les challengers ne manqueront pas. A commencer par Paulo Goncalves qui a une revanche à prendre sur l'épreuve sud-américaine. Champion du monde des rallyes en 2013, le Portugais avait regardé – en larmes – sa Honda brûler lors de la cinquième étape du Dakar 2014.

A seulement cinq secondes de Sunderland au soir de la première étape, Goncalves est donc décidé à bien faire, tout comme Coma qui entend bien mater une concurrence qui rêve de le détrôner. 3e de l'étape, l'Espagnol a perdu l'opposition de Cyril Despres, mais devra grandement se méfier de celle de Joan Barreda, quatrième du jour. A deux minutes du vainqueur, Alain Duclos place sa Sherco à la cinquième place du classement provisoire devant Jeremias Israel Esquerre et son compatriote David Casteu. Très belle performance du rookie venu du motocross Matthias Walkner qui profite de cette étape de chauffe pour prendre une belle huitième place alors qu'Olivier Pain et Jordi Viladoms effectuent un début de course prudent avec déjà plus de 3'30'' de retard.

Pas gêné le moins du monde par le fait de devoir « faire la trace » sur une première étape très roulante, Ignacio Casale a immédiatement montré qu'il n'avait pas perdu la main un an après sa première victoire sur le Dakar. Le Chilien colle déjà une minute à son dauphin de l'an passé Rafal Sonik, alors que Sergio Lafuente se place au troisième rang d'un classement provisoire sans surprise après 175 km de spéciale. Mauro Almeida pointe au 4ème rang pour son deuxième Dakar et devance d'une vingtaine de secondes le Qatarien Mohammed Abu-Issa, quatrième de son premier Dakar et dont les ambitions sont revues à la hausse pour 2015.

S'il est impossible de gagner un Dakar à la première spéciale, c'est par contre parfaitement possible de le perdre. Une amère expérience que pourrait faire Nani Roma, vainqueur en 2014, et qui n'aura fait que quelques kilomètres avant de stopper sa Mini à la réception d'une bosse. Bloqué depuis plusieurs heures, l'Espagnol dit sans doute déjà adieu à ses rêves de victoire à Buenos Aires. Tout le contraire de son coéquipier Nasser Al-Attiyah qui prend en main sa Mini gonflé à bloc, et désireux de s'offrir un second sacre après celui obtenu avec Volkswagen en 2011. Un objectif en rapport avec ses performances du jour puisque le Qatari s'est offert sa première victoire de l'année en devançant de 22 secondes l'Argentin Orlando Terranova, lui aussi dans l'armada X-Raid.

Robby Gordon, toujours en quête d'une première victoire au Dakar après avoir gagné plusieurs spéciales, se place au troisième rang à une minute du vainqueur alors que Giniel de Villiers a lui aussi de bons espoirs au volant de sa Toyota. Très attendues, les Peugeot signent un début de rallye en demi-teinte avec la 8e place de Carlos Sainz à deux minutes d'Al-Attiyah, deux places devant Stéphane Peterhansel qui espérait sans doute mieux pour ses débuts avec la marque au lion. Cyril Despres accuse de son côté déjà 10 minutes de retard sur le leader.

En camion, la domination de Kamaz a été mise à mal sur cette première spéciale rapide avec un beau duel entre les Hollandais Hans Stacey et Marcel Van Vliet qui a finalement tourné à l'avantage du premier cité. Le pilote Iveco, présent sur le podium final à trois reprises, croit en ses chances de victoire à Buenos Aires tandis qu'Ales Loprais complète le Top 3 provisoire au soir de la première étape à seulement 47 secondes.
avatar
Admin
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 28/12/2010

http://rr43.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum